Généalogie

Actes notariés et BMS

Photos

Contacts

 Et nous...


Nombre de visiteurs
Actuellement : 1
Aujourdhui : 13
Ce mois : 420
depuis mars 2005 : 72 732



sites à ne pas manquer :

Création du site : Décembre 2004

Dernière mise à jour :
dimanche 23 novembre 2014

© www.Fazery.net

42 - Quittance à valoir portant à 600 francs {Jacq/Pennec}

Liste des articles

Poster un article - Administration





Devant Me Pierre Kbourch, notaire à la résidence de Briec

Le 13 décembre 1880

A comparu
Guillaume Jacq, cultivateur, demeurant au lieu de Quénachgonaval, en la commune d'Edern
Lequel a par ces présentes reconnu avoir tout présentement reçu, en bonnes espèces d'or et d'argent, délivrées à la vue du notaire soussigné,
De Hervé Pennec et Marie Jacq, sa femme de lui autorisée, cultivateur, demeurant ensemble au dit lieu de Quénachgonaval, aussi ici présent
La somme de six cents francs à valoir à celle de quinze cents francs qui restait encore due au dit Guillaume Jacq comparant, de celle principale de trois mille trois cents francs, montant de l'attribution qui lui fut assigné pour sa part héréditaire dans la succession échue de Jean Jacq, son père et dans celle à échoir de Louise Kneis, sa mère, par une donation entrevifs portant partage anticipé conforme au contrat de mariage du dit époux Pennec, reçu par le notaire soussigné, le neuf mai mil huit cent soixante dix sept et fait par cette dernière au profit des dits Guillaume Jacq et Marie Jacq, femme Pennec et autres, ses sept enfants, de tous ses biens meubles et immeubles avec réunion et attribution de ceux qui leur provenaient de la succession de Jean Jacq, leur père, son défunt mari, situés au dit lieu de Quenachgonaval attribués en totalité à la dite Marie Jacq, femme Pennec qui fut chargée aux termes de cette donation partage de payer en argent à titre de soulte en retour de lot, au dit Guillaume Jacq, la somme de trois mille trois cents francs, pour la remplir de sa légitime dans la succession échue de son père et dans celle à venir de sa mère.
De laquelle somme de six cents francs, Guillaume Jacq, comparant comme par le présent donne valable quittance aux mariés Pennec sus nommés, sous la réserve des mentions (...)lui restant encore dues pour solde de son attribution à leur terme d'éligibilité, les autres dix huit cents francs formant le complément de ce lot de partage lui ayant été payé suivant quittance reçue par le notaire soussigné le vingt neuf septembre mil huit cent soixante dix huit
Par suite de ce paiement, Guillaume Jacq, comparant déclare donner mainlevée et consentir la radiation jusqu'à concurrence des six cents francs présentement payès dans l'inscripition de privilège prise à son profit, au bureau des hypothèques de Chateaulin le sept décembre mil huit cent soixante dix sept volume 216 numéro 234, contre les époux Pennec sus nommés.
En conséquence, Monsieur le Conservateur des Hypothèques au bureau de Chateaulin sera bien et valablement déchargé sans réserves, en opérant la ridiation de la dite inscription...
Les frais de la présente demeurent à la charge des époux Pennec qui ont promis de les payer.
Et mention en est consentie sur toutes pièces où besoin sera.
Dont acte en minute
Fait et passé au bourg de Briec dans l'étude et au rapport du dit Me Kbourch
l'an mil huit cent quatre vingt le treize du mois de décembre
Et après lecture faite, les témoins et le notaire ont seuls singé, Guillaume Jacq et les époux Pennec comparants ayant déclaré ne le savoir faire de ce individuellement requis.



Script réalisé Gratuitement par Thibaud GRANGIER et disponible sur phpgratuit.net.