Généalogie

Actes notariés et BMS

Photos

Contacts

 Et nous...


Nombre de visiteurs
Actuellement : 2
Aujourdhui : 13
Ce mois : 420
depuis mars 2005 : 72 732



sites à ne pas manquer :

Création du site : Décembre 2004

Dernière mise à jour :
dimanche 23 novembre 2014

© www.Fazery.net

Cinq mariages, quatre enterrements.

 

Alain MEVELLEC nait à Elliant le 22 décembre 1769 au village de Bois Daniel, de Vincent et Jeanne LE MOAL. Il est le sixième  d’une fratrie de huit enfants et avait à peine quatre ans au décès de son père le  2 août 1773 … Sa mère se remariera en 1777, avec René LE MANCHEC (voir cet article), Alain avait huit ans et fut vite confronté à la vie active comme tout «adolescent» à l’époque …

Pendant quelques années, Alain travailla comme ouvrier agricole dans différentes fermes  des environs et vers 1795, il se marie avec une fille de Coray (Jeanne CORE, fille de Jean et de Jeanne LE GUILLOU) … Jeanne CORE habitait avec ses parents au village de Kerféot … Le couple donnera naissance à un garçon : Jean MEVELLEC   Né le 12 brumaire an V (2 novembre 1796) à  Lanmeurien, l’enfant décèdera le 24 ventôse an V (14 mars 1797)… Malheureusement Jeanne ne survivra pas longtemps et le 28 fructidor an VI (14 septembre 1798), Jeanne  rendra aussi le dernier soupir, vraisemblablement enceinte d’un second enfant …            

Le 11 novembre 1801, Alain se remarie à Elliant avec Catherine Perrine BERTHELOT, née le 29 décembre 1775 à Elliant, mais  Catherine Perrine décèdera  à son tour le 6 février 1802 … Alain se retrouve à nouveau veuf, après moins de trois mois de vie commune …

Alain convolera  (une troisième fois) le 10 janvier 1803, toujours à Elliant, avec Louise LE PICART, née le 28 février 1781 à Kerambars Image, village situé plus au sud sur le territoire d’Elliant, le jeune couple s’installera sur la ferme des parents de Louise, où naitront leurs deux enfants : Alain Etienne (mon aïeul) le 27 décembre 1803, Catherine le 5 février 1806 … Le 1er novembre 1806, Alain se retrouve une nouvelle fois veuf, avec deux enfants en bas âge, qui seront pris en charge par leur grand-mère maternelle … Malheureusement, cette dernière (Marie Jeanne JANNES) décèdera le 2 mai 1809, toujours au village de Kerambars-Image, laissant ses petits enfants de six et trois ans …

Se retrouvant (une nouvelle fois) seul, avec ses enfants, Alain épousera (le 26 décembre 1809) en quatrième mariage, Jeanne Louise Anne COTTEN, née le 1er septembre 1782 (elle avait vingt sept ans) qui  décèdera (elle aussi) le 24 avril 1811, un mois après avoir donné le jour (le 22 mars 1811) à une petite fille, Marie Jeanne … Quelle était donc la malédiction qui poursuivait notre pauvre Alain ??

Le 21 juin 1813, toujours à Elliant, Alain se remariait une cinquième fois, avec Marie Catherine LE NAOUR, elle avait vingt et un ans, lui en avait quarante quatre …  Malgré cette différence d’âge, le couple aura six enfants, de 1815 à 1825 : Vincent Marie en 1815, Marie Louise en 1819, Marie Catherine en 1821, Guillaume Denis en 1824 et enfin des jumeaux en 1825 (nés posthumes, Alain étant décédé le 21 avril 1825, toujours au village de Kerambars Image) … Malheureusement Marguerite et Alain (les jumeaux),  quitteront à leur tour ce monde les 16 juin et 25 septembre de cette même année ….  Ils sont décédés l’un et l’autre au village de Gorréquer, toujours en Elliant, au domicile de Joseph le MEUR (leur  nourricier)…  Leur mère s’était elle mise en ménage avec Joseph LE MEUR, après le décès de son mari, ou bien avait elle placé ses enfants dans cette famille à Gorréquer ? Je ne pourrais pas répondre à cette question …