Généalogie

Actes notariés et BMS

Photos

Contacts

 Et nous...


Nombre de visiteurs
Actuellement : 2
Aujourdhui : 13
Ce mois : 420
depuis mars 2005 : 72 732



sites à ne pas manquer :

Création du site : Décembre 2004

Dernière mise à jour :
dimanche 23 novembre 2014

© www.Fazery.net

 

A Landudal, le Pardon de Saint-Yves : 

Une chapelle à la campagne

Le pardon de Saint-Yves à Landudal se déroule tous les ans, le 3ème week-end du mois de mai : Sa procession est l’une des seules de la région à conduire les fidèles jusqu’au lieu de la cérémonie, une petite Chapelle nichée dans un écrin de verdure, en bordure du chemin menant au manoir de Tremarec, dont elle dépendait en tant que Chapelle privative… Cette tradition se perpétue depuis plus de cent cinquante ans dans cette petite commune bretonne ...

 

       Porte de la chapelle datant de 1857 

        Yves Hélory de Kermartin

 

Qui était Saint Yves.

 

"le 17 octobre 1253, naissance d'Yves HELORY au manoir de Ker Martin, à Minihy, près de Tréguier (22)

1267-1279 : études à l'Université de Paris, puis études de droit à Orléans.

1280 à 1284. Séjour d'Yves à Rennes comme official de l'archidiacre Maurice.

1284. nommé official de l'évêque de Tréguier, prêtre et recteur de Trédrez.

1290. devient prédicateur, revêt comme costume une bure blanche, et embrasse les hautes pratiques de l'ascétisme.

Prend la cure de Louannec.

1293. fonde la chapelle de Notre Dame de Ker Martin.

19 mai 1303 :  Décès à Louannec …"

1347 : Le Pape Clément VI lui accorde la sainteté et pour tous, Saint Yves devient le "mirouer" (modèle) des ecclésiastiques, avocat et père des pauvres, veuves et orphelins

Le pardon existait bien avant la Révolution, il fut mis en sommeil pendant ces années de troubles. Les plus âgés des paroissiens voulaient  qu'il redémarre, mais ce n’est qu’en 1860, que le premier pardon fut célébré, devant une foule de fidèles, accourus des communes environnantes, pour participer au renouveau de ce lieu de culte, dédié à Saint-Yves (le Saint Patron des Avocats)… La dévotion, portée à Saint-Yves par les fidèles est telle que le pardon,  n'a jamais connu d'interruption depuis …

Jusque dans les années 1970, sa célébration s'étirait sur la journée :

Quand le temps le permettait, la procession partait du manoir de Tremarec pour rejoindre la chapelle. Les bannières de Saint-Yves et de Saint-Guffan, portées traditionnellement par les fermiers de Tremarec, précédant le reliquaire, contenant un doigt du Saint.

Une messe basse (service et messe des défunts) était célébrée à 7 h 30, la grand-messe avait lieu à 10 h … Un café gâteau rassemblait les participants à l'issue de la cérémonie.

 À 15 h, les fidèles revenaient à la chapelle pour les vêpres et la procession    Il y avait aussi un comité de chapelle qui organisait la fête profane, sous les arbres, entourant le sanctuaire, étaient installée une buvette, des jeux divers, une course  à pied était organisée sous la frondaison de l’allée cavalière menant de la chapelle au manoir . Mais tout ceci s'est arrêté il y a quelques années.

Depuis la forme s'est simplifiée, la ferveur est restée, même si l’évènement n'attire plus les foules d'antan. Les Landudalais, ne voulant pas voir disparaître  leur pardon, y aura-t-il une nouvelle génération, pour perpétuer la «vie» cette chapelle ?

Vue actuelle  du Village de Trémarec